Publications Pythomium.net

Couverture livre 'Au large du rêve'

Peintures et dessins de Gérard Swinnen, accompagnés de quelques poésies de Suzel Swinnen.

194 pages plein format A4 « à l'italienne » - Reproduction fidèle de plus de 150 œuvres - 36 € TTC.
ISBN 978 - 2 - 9602074 - 2 - 2     (disponible à partir du 10/04/2019)


Couverture livre 'Mal de mères'

Roman de Suzel Swinnen.

210 pages - 18 € TTC.
ISBN 978 - 2 - 9602074 - 0 - 8

Couverture livre 'Poesies de 5 à 105 ans'

Poésies pour âmes d'enfants, par Suzel Swinnen.

120 pages - 14 € TTC.
ISBN 978 - 2 - 9602074 - 1 - 5


Tous ces livres peuvent être commandés en versant la somme indiquée ci-dessus (36, 18 ou 14 €) sur le compte   BE73 1325 3593 6660 (Banque Nagelmackers) ouvert au nom de PYTHOMIUM.NET - 75/3 Rue des prés - 4802 Heusy, en indiquant « Mal de mères » ou « Poésies de 5 à 105 ans » ou « Au large du rêve » + l’ adresse de livraison dans la communication. (Vous pouvez bien entendu expliciter ce versement en nous envoyant aussi un courriel, à notre adresse de contact principale :  info@pythomium.net).


Ils peuvent également être achetés dans les librairies suivantes :
« La traversée » - Rue de l’ Harmonie, 9, à Verviers
« Les augustins » - Pont du chêne, 1 à Verviers

Photo de l'auteur

L’auteur :   Suzel Swinnen


Enseignante à la retraite, Suzel Swinnen aime raconter des histoires et écrire de la poésie, principalement à destination des enfants. Dans son premier roman, elle excelle à animer ses personnages en leur prêtant des dialogues très expressifs, ainsi qu’ à recréer l’atmosphère d’ une époque déjà un peu oubliée.



« Poésies de 5 à 105 ans » propose 75 textes poétiques, la plupart rimés et chantants, qui sont accompagnés d’œuvres de 5 artistes travaillant dans des techniques diverses : dessins aux 3 crayons, aquarelles, peintures à l’huile, pastels secs, pastels gras et dessins sur tablette graphique.

  Extrait :

Les jouets oubliés




« Mal de mères » raconte un épisode un peu mouvementé de la vie d’un couple et de leur premier enfant, au cours des années cinquante.
La mère souffre d’un mal de vivre qui lui fait malmener ses proches ...
Tandis que sa femme s’apprête à accoucher d’un second bébé, le père cherche son réconfort dans les bras d’une jolie maîtresse, mais celle-ci disparaît mystérieusement, et la police le soupçonne ...
Une jeune inspectrice fraîchement arrivée d’Angleterre est chargée de l’enquête. Elle est bien loin d’imaginer la portée de ce qu’elle va découvrir ...

À travers les yeux d’une fillette qui pose beaucoup de questions et cherche ses repères, on découvre les qualités et les travers des uns et des autres, les joies et les peines qui se succèdent au fil du temps, ainsi que la vie d’un petit village de l'Entre-Sambre-et-Meuse à cette époque, qui est décrite avec beaucoup de tendresse.

  Extrait :

La petite s’accroche aux jupes de la jeune femme :
-- Non, maman ! Je t’en supplie ! Pas dans la cave ! Pas dans la cave !
Mais les coups de pied lui font lâcher prise. Aussitôt, la porte claque et le verrou glisse. Ignorant les supplications, la mère s’éloigne en maugréant ... Un peu plus tard, la lourde porte d’entrée heurte violemment son chambranle, et un silence angoissant gagne toute la maison.
Plongée dans les ténèbres du sous-sol humide aux relents de moisissures, l’enfant se relève en hoquetant, remonte les quelques marches et s’adosse à la porte. Petit à petit, ses yeux s’habituent à l’obscurité. Une faible lueur s’échappe du soupirail et dessine des contours : à gauche, elle devine le grand bac qui contient les pommes de terre, à droite, le garde-manger qu’elle sait protégé par des trappes à souris, et au centre du mur qui lui fait face, un énorme trou noir … celui par lequel le loup viendra la croquer s’il devine sa présence !
Sa mère le lui a répété cent fois :
Si tu cries, si tu ne restes pas tranquille, la bête t’entendra : elle viendra te mordre et te dévorera ! Louison retient sa respiration et s’efforce de ne faire aucun bruit, hypnotisée par l’ouverture terrifiante ...
A-t-elle dormi ou s’est-elle évanouie ? Quand elle se réveille, son corps est raidi par le froid et l’épouvante. Elle attend qu’on la délivre. Elle a soif. Elle avance très doucement la main vers la droite de la cage d’escalier. Ses petits doigts entrent en contact avec quelque chose de glacé qu’elle reconnaît : cela doit être la bière de table que ses parents boivent aux repas.
La gamine cale la bouteille entre les genoux et s’efforce de faire basculer le bouchon métallique qui la maintient fermée. Quand elle y parvient enfin, elle attend un peu, le souffle court, de peur que le loup n’ait entendu le petit « pschitt » à l’ouverture … Puis, avec précaution pour ne pas renverser, elle porte le goulot à la bouche et avale le liquide amer, à petites gorgées.
Le temps s’écoule. La bouteille se vide. L’enfant s’endort ...
Soudain, la porte s’ouvre. Surprise, Louison manque de tomber et laisse échapper la vidange, qui dégringole la douzaine de marches et se brise en mille morceaux sur le sol de la cave.
La mère secoue la gosse, la gratifie d’une gifle, et hurle :
-- Tu veux me faire mourir !? Tu verras, quand ton père rentrera ! Fiche le camp dans ta chambre ! Et ne descends surtout pas avant qu’il ne revienne, sinon … tu vas voir ! Que je ne t’entende pas !

...





« Au large du rêve » est un « beau livre » constituant un catalogue partiel des œuvres de Gérard Swinnen, peintre figuratif verviétois autodidacte, et « artiste d'arrière-garde » (comme il se définit lui-même). Il est agrémenté d’ une série de textes explicatifs et poétiques concernant sa démarche, ainsi que de quelques poésies inédites de son épouse Suzel.
Vous pouvez trouver davantage d’ informations concernant ce peintre en consultant son site web :   http://art.pythomium.net.

  Extraits :

pages exemples

pages exemples

pages exemples

pages exemples

pages exemples

pages exemples

pages exemples

pages exemples